Chroniques

Partager :

Une personnalité forte fait-elle naturellement un leader?

le 01 juin 2017 par Sylvie Guinois

    Regardons ça de plus près.



Dans ce texte, l'utilisation du genre masculin est adoptée afin de faciliter la lecture, elle n'a aucune intention discriminatoire."
 
 
Selon le Larousse, le caractère est l'ensemble des dispositions affectives constantes selon lesquelles un sujet réagit à son milieu,  et qui composent sa personnalité. Un caractère fort saura faire preuve de fermeté devant des situations complexes, alors qu'un caractère faible aura tendance à les éviter.
 
Un leader  est une personne qui, à l'intérieur d'un groupe,  inspire les autres à faire équipe avec elle. (ma définition)
 
J'entends de plus en plus cette expression "personnalité forte" comme étant un gage de leadership.  Attention!
 
Il y a parfois confusion entre une personnalité forte et . . . un  gueulard; vous savez,  celui  qui peut être grossier, impoli, et égocentriste.  Il s'exprime, certes,  mais jamais  aux personnes qui ont le pouvoir d'effectuer un changement tangible et durable. Il grogne  plutôt son  insatisfaction à ses paires.
 
Je constate souvent  un mélange entre une personnalité forte et  . . . un  tyran; vous savez celui qui terrorise les collègues, et qui les force à s'effacer pour mieux  rayonner?
 
Il y a aussi  méprise  entre une personnalité forte et . . . un fataliste; vous savez,  celui qui est le premier à dénoncer un non-sens,  mais qui ne prend pas les moyens,  et refuse de s'impliquer à l'effort du changement.
 
Bien sur, j'ai choisi des exemples gros, pour facilité la compréhension de l'idée. Mais notez qu'il existe diverses formes de narcissisme associées à une personnalité forte  qui peuvent être dommageables pour les autres;  et donc contraire à l'idée même du leadership.
 
Dans ma conception, un meneur possède  les qualités personnelles qui lui donnent la capacité de produire et maitriser ses actions et ses réactions reliées à son l'environnement et aux autres.
 
Les chercheurs américains Jack Zenger & Joseph Folkman qui collaborent au Harvard Business Review et à Forbes,  ont effectués une étude sur les données de plus de 17000 dirigeants, qui ont performés au dessus des attentes dans leur évaluation de rendement,  pour déterminer quelles étaient les habiletés  qui se retrouvaient chez ces leaders inspirants. La  grande gueule, le tyran, le fatalisme et le narcissisme n'apparaissent  pas dans leurs résultats de recherche.
 
Pour découvrir les 10 habilités premières des leaders inspirants d'aujourd'hui, contactez- moi: sylvie@sylvieguinois.com.
 

Intéressé par une conférence en milieu de travail? Cliquez ici 

Vous voulez de la  formation dans votre organisation? Cliquez ici

 
 
 
 

Commentez cet article

Veuillez remplir tous les champs

Chronique-Infolettre

Plus de 90 chroniques sur ce blogue depuis 2008

Inscrivez-vous pour être informé des conférences, nouveautés et conseils pratiques

Cher abonné(e), je ferai de mon mieux pour vous informer, vous faire réfléchir, influencer votre réussite. Bienvenue!

Courriel

Prénom

Nom

Entreprise

Chroniques récentes

Archives

Message
Ok