Chroniques

Partager :

Il faut que je vous dise: plusieurs employés ne savent pas communiquer adéquatement, ni efficacement- Invitation à une formation publique.

le 03 juin 2014 par sylvie guinois

Dans ce document, l'utilisation du genre masculin est adoptée afin de faciliter la lecture, elle n'a aucune intention discriminatoire.

Chers gestionnaires,

Comme vous, j'ai à développer mon entreprise, me faire connaitre. J'ai contacté, cette année encore, des tas de compagnies.  Des centaines d'appels;  et je n'en reviens pas de constater qu'encore aujourd'hui, la MAJORITÉ des individus à qui j'ai parlé gagneraient à apprendre à communiquer.

Vous voulez des exemples ?



Exemple1: Je compose le numéro de ABC Internationale Limitée (fictif). . .  ça sonne . . .  on décroche. . . .  et j'entends . . . .%?%?%?%$#. . .mitée.
-Pardon? Qu'est-ce que vous avez dit? Et on doit répéter ABC Internationale Limitée.
Il ne faut pas minimiser l'importance de bien articuler. Ce n'est pas normal qu'on n'identifie pas le nom de votre entreprise lorsqu'on la contacte.  Déjà, le fait de faire répéter est un irritant pour un client potentiel. Oh, rien de grave comme irritant, mais déjà, à ce stade,  il y a une tache dans l'expérience client chez cette entreprise.
 
Exemple 2 : Beaucoup d'entreprises fusionnent, sont achetées, changent de nom et par le fait même des courriels. Lors d'appels de cette nature, savez-vous combien de fois on m'a donné un courriel erroné? Des dizaines de fois.  J'ai dû rappeler, et dans certaines entreprises, jusqu'à trois fois, avant d'obtenir la bonne information.
Imaginez que je sois un client potentiel prometteur; que je demande des infos sur un produit-service-prix,  et qu'on me réponde avec des infos erronées?   Croyez-vous qu'un client potentiel aurait envi de faire affaires avec cette firme? Pas sur.
 
Exemple 3 : Je pose la question : Y a t-il, chez vous, une personne responsable des ressources humaines?
On me répond: C'est à quel sujet? ? ? ? ? ? ? (Ça s'est produit, à mon grand étonnement (et désespoir)  des dizaines de fois.)
La seule réponse possible, ici, est OUI, ou bien NON. Depuis quand il est d'usage de répondre à une question par une question qui ne fait même pas de sens. Ou bien la personne ne sait pas quoi répondre? N'a pas saisi la question? Surtout, qu'est-ce que ça dit sur l'entreprise? L 'image que le client se fait de son interlocuteur teinte sa perception de TOUTE l'entreprise. Hum. . . .

 
Exemple 4: À la question " Y a t-il, chez vous,  une personne responsable des ressources humains?" . .  vlan. . . voilà que mon appel est transféré . . .( à 90% du temps dans une boite vocale). J'ai pourtant posé une question, et non pas demandé à parler à un individu.  On ne m'a pas écouté.  Imaginez que je sois ici un client potentiel prometteur. Qui aime NE PAS  être écouté?
 
Je pourrais écrire encore des pages d'exemples déconcertants. L'essentiel à retenir est que moins de 1% des communications que j'ai eues ont été fluides-agréables-professionnelles-efficaces. Ça porte à réfléchir, non?
 
 
La bonne nouvelle, c'est que la communication efficace s'apprend.
J'ai décidé d'offrir un  condensé public sur la communication efficace
Vendredi le 27 juin de 7:30 - 9:00 heures.
Au Café Quartier Général du Vieux-La Prairie
206 rue Sainte-Marie
 
Cout : 25$ / participant

Mode de paiement : comptant ou par chèque d'entreprise à l'arrivée.
Réservation obligatoir e au info@sylvieguinois.com avant le 20 juin 2014.
 
Au plaisir de mieux communiquer!
Guylaine -  le 04 juin 2014
Propos intéressant et tellement vrai, malheureusement! Cette formation sera sûrement utile à beaucoup de gens.

Commentez cet article

Veuillez remplir tous les champs

Chronique-Infolettre

Plus de 90 chroniques sur ce blogue depuis 2008

Inscrivez-vous pour être informé des conférences, nouveautés et conseils pratiques

Cher abonné(e), je ferai de mon mieux pour vous informer, vous faire réfléchir, influencer votre réussite. Bienvenue!

Courriel

Prénom

Nom

Entreprise

Chroniques récentes

Archives

Message
Ok