Chroniques

Partager :

Gestionnaires à bout de souffle, arrêtez-vous un peu, pour mieux voir ce qui vous arrive

le 17 juin 2013 par Sylvie Guinois

 

Je vous vois, valeureux gestionnaires de PME, à en mener large, à allonger vos heures de travail, à amputer vos fins de semaine. Vous êtes fatigués, et vous pensez très fort à vos vacances  qui approchent.

La solution à vos maux est peut-être ailleurs. . .



Prenez le temps de vous arrêter et de penser à VOUS: Votre charge de travail, votre manière d'opérer, aux collaborateurs que vous avez choisis, votre capacité à rendre autonome et à déléguer.
 
La charge de travail est l'élément de plus facile à évaluer. C'est mathématique. (Le problème surgit quand cette dernière est trop grande et que vous n'arrivez pas à déléguer. Mais nous verrons cela plus loin.)Si votre liste est trop chargée pour une seule tête et 2 bras,  délestez-la. Gardez en priorité les tâches de gestionnaires et non celles d'exécutant . Trop d'entre vous consacrent une grande part de leur agenda à des tâches d'exécutant. Pourtant, votre responsabilité est de gérer.
 
Votre manière d'opérer est-elle bénéfique à votre entreprise ET à vous ? Bon, nous avons convenu que vous n'êtes pas un exécutant et que votre priorité est de gérer. Savez-vous comment  bien le faire ?
Êtes-vous capable de prendre des décisions aisément et rapidement?
Savez-vous dire non?
Savez-vous instaurez un cadre de collaboration?
Arrivez-vous à exprimer vos limites?
Si vous répondez NON à une  de ces questions, vous pourriez alors être  responsable de votre propre stress- épuisement- problème. . . . La bonne nouvelle, c'est que tout ça s'apprend!
 
Vos collaborateurs sont-ils ceux dont vous avez besoin?
Je vois trop souvent dans ma pratique des cadres qui gardent dans leur rang des employés non-performants, accaparants, non-autonomes,  non-constants, non-rentables. Ces gestionnaires s'efforcent à tolérer ces individus plutôt qu'à développer leur habileté à prendre les BONNES décisions pour l'entreprise. Arrêtez ça immédiatement. Vous ne réalisez pas à quel point vous nuisez à votre entreprise et à vous-même!
 
Ça ne serait pas merveilleux que tout baigne chez vous, même lorsque vous n'y êtes pas pour diriger.  C'est possible si vous mettez des efforts à rendre votre équipe autonome.  Comprenez-moi bien, ça ne se produira pas par magie. Pour ce faire, il faut rendre les employés imputables. Et,  misère que certains d'entre vous ont du mal à mettre ce principe en place. C'est la base de l'autonomie. Sans elle, c'est ZÉRO.
 
Déléguer; ce verbe mal compris. . . . Déléguer, c'est confier un dossier " en transmettant également son pouvoir " à une autre personne, et ne plus s'en mèler . DIFFICILE ? Pas si vous avez les bons collaborateurs. Voyez-vous que tout s'imbrique ?
 
Bon, éclatez-vous gaiement durant vos vacances. Vraiment.  Mais 2 semaines, c'est court par rapport aux 50 autres que vous passerez au travail. Alors, offrez-vous donc les outils du gestionnaire inspirant, et repoussez l'épuisement.
Bon été!
 
 
Manon Chouinard -  le 18 juin 2013
Excellent !
Pierrette Courchesne -  le 18 juin 2013
merci de mettre tout ca par écrit, tu as tellement raison, ca saute aux yeux, il ne reste qu'a agir maintenant. mais quand on réalise on a un petit pas de fait, merci encore

Commentez cet article

Veuillez remplir tous les champs

Chronique-Infolettre

Plus de 90 chroniques sur ce blogue depuis 2008

Inscrivez-vous pour être informé des conférences, nouveautés et conseils pratiques

Cher abonné(e), je ferai de mon mieux pour vous informer, vous faire réfléchir, influencer votre réussite. Bienvenue!

Courriel

Prénom

Nom

Entreprise

Chroniques récentes

Archives

Message
Ok