Chroniques

Partager :

Comment se passent les formations de Sylvie Guinois?

le 04 avril 2011 par Sylvie Guinois

Dans ce texte, l’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

Chers Gestionnaires,

Vous êtes certainement intéressés de savoir ce que vivront les employés que vous assignez en formation. Au delà de l’investissement à rentabiliser, vous voulez vous assurer qu’il se passera quelque chose qui suscitera une ouverture au changement, une mouvance vers l’atteinte des objectifs communs.

Voilà donc un aperçu de l’expérience Sylvie Guinois en formation d’employés:

D’abord, seulement 10 participants par groupe, pour qu’on puisse se parler avec authenticité,  et s’écouter, bien sûr.



Aussi, une rencontre de gens qui ne sont pas nécessairement tous sur la première ligne avec le client, mais qui font tous parti de la chaine de service. Des  individus appelés  à collaborer au quotidien,  avec tout ce que ça implique de frustration, déception, stress. Au coeur de cette rencontre: la satisfaction clientèle; interne d’abord, pour qu’elle se reflète à la clientèle externe.

La formation passe par de la matière didactique , corroboré par le vécu des participants. Des prises de conscience ont lieu, les insatisfactions sont expliquées, décortiquées, comprises. Les participants s’impliquent, partagent, dévoilent. La synergie est alors installée; la complicité est là, possible.

Au fur et à mesure,  chacun identifie ce qui nuit à l’atteinte de ses objectifs, dans ses comportements,actions et attitudes.

En fin de journée, ils élaboreront un plan d’actions individuel pour les 3 prochains mois. Nous nous retrouverons tous, à deux reprises, à 4 semaines d’intervalle, pour un atelier de travail de deux heures. Le but: apporter support et conseils aux plans d’actions de chacun.

Il y aura des manières différentes, des nouvelles attitudes, une mobilisation.

Voici un extrait d’une lettre d’un participant, directeur de la qualité dans une entreprise manufacturière de Saint-Laurent.

« Vous avez trouvé les leviers ad hoc afin que les ‘’bobos’’ sortent et soient perçus de manière constructive; nous avons souvent frôlé la catastrophe, mais votre habileté à gérer ce genre de rencontre nous a permis de rester sur le chemin. »(Juin 2010)

 

Alors, vous tentez l‘expérience?

Commentez cet article

Veuillez remplir tous les champs

Chronique-Infolettre

Plus de 90 chroniques sur ce blogue depuis 2008

Inscrivez-vous pour être informé des conférences, nouveautés et conseils pratiques

Cher abonné(e), je ferai de mon mieux pour vous informer, vous faire réfléchir, influencer votre réussite. Bienvenue!

Courriel

Prénom

Nom

Entreprise

Chroniques récentes

Archives

Message
Ok