Chroniques

Partager :

Chronique de février 2014: Chers meneurs, portez-vous le poids de votre monde sur vos épaules?

le 05 février 2014 par Sylvie Guinois

Chers meneurs,

Porter le poids du monde signifie prendre les troubles et les problèmes d'autrui, et se  les approprier pour en devenir responsable. 

Porter le poids du monde sur ses épaules, c'est lourd.

Porter le poids du monde de vos collègues, ce n'est pas dans votre description de tâches et responsabilités; et ça peut vous mener à prendre les mauvaises décisions.

 



Mais qu'est-ce qui poussent certains d'entre nous à agir ainsi ? Une forme de culpabilité? Un sentiment de ne jamais être assez bon?
Une difficulté à se considérer  égal aux autres,  plutôt qu'au service des autres? Un savoir-être inadéquat?
 
Quelles que soient les raisons, ce comportement cause des problèmes aux meneurs de tous les niveaux.
 
D'abord parce que ces décisions sont teintées/ embrouillées par une charge qui n'a pas d'affaires là. Le focus n'est plus sur l'objectif rationnel,  mais plutôt sur . . . acheter la paix - faire plaisir à quelqu'un qui en a besoin - éviter un conflit ou une situation délicate - se donner l'impression d'être un boss à l'écoute de son équipe - gérer "en bon père de famille" .
Remarquez-vous que  que " le meilleur intérêt de l'entreprise" est absent de la liste?
 
Or, comme meneur, votre responsabilité est de gérer dans le meilleur intérêt de l'entreprise dans le respect des valeurs et règlements de celle-ci.  Essayer de plaire, satisfaire tout votre monde n'est pas dans le meilleur intérêt de l'entreprise.
 
Si vous vous reconnaissez ici, sachez que ce comportement peut changer.
Besoin de coup de main?
 
 
Question? Écrivez-moi:  sylvie@sylvieguinois.com
 
Intéressé par une conférence en milieu de travail? Cliquez
 
Vous voulez de la  formation dans votre organisation? Cliquez ici
 
"Dans ce texte, l'utilisation du genre masculin est adoptée afin de faciliter la lecture, elle n'a aucune intention discriminatoire."
"Incluez mes services dans votre programme annuel 1 % formation, selon la « Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences la main-d’œuvre ».
 
 
 
 
 

Commentez cet article

Veuillez remplir tous les champs

Chronique-Infolettre

Plus de 90 chroniques sur ce blogue depuis 2008

Inscrivez-vous pour être informé des conférences, nouveautés et conseils pratiques

Cher abonné(e), je ferai de mon mieux pour vous informer, vous faire réfléchir, influencer votre réussite. Bienvenue!

Courriel

Prénom

Nom

Entreprise

Chroniques récentes

Archives

Message
Ok