Chroniques

Partager :

Passer le flambeau: toute une affaire!

le 01 février 2012 par Sylvie Guinois

Dans cette chronique, l’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture, et n’a aucune intention discriminatoire.

Chers gestionnaires,

Plusieurs d’entre vous sont appelés à déléguer certaines ou l’ensemble de vos responsabilités pour vous consacrer à autre chose. Le  processus n’est pas facile, surtout lorsque vous avez été impliqué dans la création de l’entreprise.



Qu’est-ce que ça peut provoquer chez vous?

  1. Le sentiment de perdre le contrôle de votre business;
  2. L’impression que votre entreprise perd son âme,  sa touche ( la vôtre, en fait);
  3. La perception que les changements souhaités par le  “remplaçant” est  un rejet et/ou critique de ce que vous avez mis en place.

Et chez le successeur, ça peut causer:

  1. L’impression de ne pas être appuyé;
  2. Le sentiment de ne pas avoir les réels pouvoirs;
  3. Des tensions qui peuvent mener à l’échec du processus.

Les plus récentes études montrent qu’il faut entre 1 et 3 ans avant qu’un successeur soit prêt à prendre la direction d’une entreprise.

Et bien que plusieurs pensent le contraire, passer le flambeau est un travail d’équipe.La qualité des communications est déterminante, essentielle. Plus de 60% des échecs sont dus  à des facteurs humains.

Avoir une conseiller-facilitateur  externe (sans aucune charge émotive) peut être une solution pour vous.

Qu’en pensez-vous?

Commentez cet article

Veuillez remplir tous les champs

Chronique-Infolettre

Plus de 90 chroniques sur ce blogue depuis 2008

Inscrivez-vous pour être informé des conférences, nouveautés et conseils pratiques

Cher abonné(e), je ferai de mon mieux pour vous informer, vous faire réfléchir, influencer votre réussite. Bienvenue!

Courriel

Prénom

Nom

Entreprise

Chroniques récentes

Archives

Message
Ok